Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / LOISIRS / Culture / Patrimoine / Theux / Le perron
Actions sur le document

Le perron

Durant tout le XIVe siècle, les Franchimontois se dévouèrent à la défense des libertés publiques de la principauté de Liège. Par reconnaissance, ils furent exemptés de tout impôt. Le prince-évêque accorda donc les droits de bourgeoisie et immatricula le bourg de Theux aux bonnes villes du pays. Pour sceller cette union, les magistrats de Liège allèrent en 1457 ériger un Perron au chef-lieu de chaque ban. Il est devenu le symbole des libertés communales. La croix représente l’autorité religieuse et la colonne (ou pierre de justice) le pouvoir civil, tandis que la pomme de pin, entre la croix et la colonne reste une énigme ; ce serait un symbole païen évoquant la fertilité et la prospérité. En 1468, le jeune perron fut démoli par Charles le Téméraire qui voulait se venger des 600 Franchimontois. Dix ans plus tard, il serait réédifié, dans les styles gothique : du haut de ses marches seront proclamés les édits et délits commis dans le chef-ban. Trois cent ans plus tard, abîmé par les outrages du temps, il sera remplacé par un nouveau, celui-là qui trône toujours sur la place et qui est maintenant classé.
 

le perron.jpg