Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / LOISIRS / Tourisme / THEUX, terre d'histoire / Le Fort de Tancrémont
Actions sur le document

Le Fort de Tancrémont

Inauguré le 8 août 1938, situé à cheval sur les communes de Pepinster et Theux, le Fort de Tancrémont est le dernier des quatre nouveaux forts construits qui, avec les huit anciens forts réarmés et renforcés, constituaient la Position Fortifiée de Liège, mieux connue sous PFL1. Les garnisons de ces douze forts faisaient partie du Régiment des Forteresses. Le massif central de 3,5ha, qui constitue l'ouvrage proprement dit, comporte tout ce qui agit vers l'extérieur, soit par le feu, soit par la vue. Il est ceinturé par un fossé quadrangulaire de 8 mètres de large et 6 mètres de profondeur au-delà duquel s'étend, sur tout le pourtour, le glacis dégagé et profilé de manière à permettre une défense rapprochée et efficace en cas d'action directe contre l'ouvrage. Le Fort de Tancrémont fut forcé de déposer les armes le lendemain de la capitulation, soit le 29 mai 1940 ! Et ce ne fut pas sans discussions, car le Lieutenant-Général allemand Spang dut donner au Capitaine A. Devos, Chef de Batterie, l'assurance, sur son honneur d'officier, que le Roi Leopold III avait bien donné l'ordre à toute l'Armée belge de cesser les combats. En souterrain, l'ouvrage comprend pas moins de 2.000 mètres de galeries situées entre moins 20 et moins 28 mètres sous la surface, selon le relief. Elles conduisent à de multiples locaux : Poste de Commandement et de Tir, Salles des machines, Dépôt de munitions, etc… ainsi qu'à l'accès aux postes de combat. Il y a également la caserne souterraine avec ses dortoirs, cuisine, hôpital, ...

Description du Fort, visites et galerie photos