Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / LOISIRS / Tourisme / Nos villages / Desnié
Actions sur le document

Desnié

eglise desnie2.jpg

 

Joli village situé aux contreforts de la commune, Desnié a sa petite chapelle, érigée le 15 décembre 1946 suite au voeux (exaucé) des villageois, épargnés par l'offensive Von Runsted. Le village est assez éparpillé à flanc du coteau qui conduit à Bronromme, 3è point haut de Belgique et se densifie peu à peu. Des constructions nouvelles s’insèrent entre les bâtiments anciens, s’installent le long de la route Spa-Stoumont, mais aussi le long des chemins agricoles qui conduisent à Vieux Pasay, à Vertbuisson. Le village est devenu principalement résidentiel.

 

L'église paroissiale de l'Immaculée Conception et de Saint Lambert est attenante au presbytère et à l'ancienne école.  Dans le temps, l'ensemble était appelé "le tram".
Le cimetière mérite le détour, entre autre pour le "pavillon Trasenster". Ce tombeau, de la famille de Gustave Trasenster, grand dirigeant de la métallurgie d'Ougrée-Marihaye, est la reproduction à l'identique de l'admirable pavillon de la reine Jeanne, découvert par lui-même aux Baux de Provence. On y trouve aussi des tombes du Commonwealth, cinq soldats anglais étant décédés suite à une intoxication au CO à Fagne Marron en décembre 1918. A remarquer également les caveaux donnant de plein pied, par une simple porte, sur le chemin du presbytère.

 

desnie2.jpg

 

Enfin, la croix Papet sert de repère pour la délimitation de la paroisse de Desnié. Papet, un pauvre homme qui habitait une cabane, servait de courrier pour les villages des alentours. Trouvé mort par des gens auxquels il avait rendu service, ceux-ci firent ériger une croix en souvenir du brave homme.