Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / LOISIRS / Tourisme / Nos villages / Hameaux et lieux-dits

Hameaux et lieux-dits

Banoyard est traversé par un ruisseau le ’Ru du Pouhon" qui se dirige vers Winamplanche. Une source minérale appelée "Pouhon de Winamplanche" s’y déverse : elle a été analysée en 1881, mais jamais exploitée.
Bronromme est un haut lieu de la résistance régionale. Il fut choisi comme lieu de parachutage pour le ravitaillement du groupe 44 de l'Armée Secrète. Le groupe reçoit, le soir, le parachutage d'hommes et de matériel, après la diffusion par la BBC, du message "Le chevreuil est un animal très rapide, il aura deux petits ce soir". Alors que, dans l'allégresse, la population acclame ses libérateurs, il se déroule à Bronromme, des combats meurtriers. L'éolienne qui domine ce point culminant a été inaugurée en 2005. Elle est l'œuvre du travail acharné et de la passion qui anime André Noirhomme.
Jehoster : route de Hautregard : on peut encore voir, situés dans les prairies à l'extérieur du virage, les vestiges des anciens retranchements des Autrichiens lors de la bataille de Sprimont en 1794 dite bataille de la Hé des Gattes. Le château de Hautregard, déjà mentionné en 1575 alors qu'il appartenait à Hermès de Presseux, était un siège de la seigneurerie résultant d'un octroi d'Erard de la Marck en faveur de la famille d'Englebert de Presseux, gouverneur du Marquisat de Franchimont de 1506 à 1516. La ferme de la Chapelle ou château de Jehoster fut construite en 1660. Pendant la guerre 40-45, cette ferme appartenait à Rachel Bouffa qui y hébergea des juifs menacés de déportation. Elle fut arrêtée sur dénonciation et déportée à Ravensbrück où elle mourut.

La Forêt du Staneux

La Forêt du Staneux connue au début de notre ère sous le nom de « Astanetum », est la forêt la plus étendue de la commune. On y trouve des résineux, mais aussi beaucoup de feuillus, hêtres et chênes. Parmi les arbres dits "remarquables", on peut admirer le Pointu Hêtre, un géant de 25 mètres, et le chêne de la Vierge Marie, avec sa petite statue placée en 1864 par un Franchimontois en reconnaissance d’une grâce reçue. Cette Vierge est toujours entretenue par ses descendants. Cette forêt est le site de la légende de la Bête du Staneux.