Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / LOISIRS / Tourisme / Nos villages / Hodbomont

Hodbomont

Hodbomont dont les maisons sont étalées en gradins, jadis beaucoup moins accessibles, obligeait ses habitants à transporter leurs denrées comestibles ou autres à l’aide de « hottes et de bots » d’où Hotte – bot –mont, d’après l’étymologie populaire.
Blotti aux creux d’un vallon, Hodbomont a gardé tout son charme d’antan avec son moulin, ses étangs, ses vieilles maisons rurales, son château, sa chapelle du château et sa chapelle Sainte Geneviève.

Le lieu-dit « Al Machine » appelé ainsi car autrefois se trouvait là une exploitation de minerai de fer. Les prairies avoisinantes portent encore les noms de « les minires » et « trawé terre ». Ces mines étaient toujours florissantes vers 1850, on y installa une machine à vapeur, d’où le nom du lieu-dit.
A la sortie du hameau, en direction de Mont on aperçoit la Ferme des noyers, ferme en quadrilatère datant de 1674, sise près d’un noyer centenaire. Elle fut restaurée en 1970, suite à un incendie.

L’ancien Moulin d’Hodbomont en moellons de grès et calcaire, date du XIXe siècle et est aujourd’hui remanié en habitation. On voit encore du côté Nord sa roue à aubes verticales, fixée sur un arbre et autrefois actionnée par le ruisseau du Wayot qui, après le moulin, coule sur le sol calcaire et s’infiltre alors dans le sol.