Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / MA COMMUNE / Enseignement / L'enseignement communal / La Reid / Projet d'établissement de La Reid

Projet d'établissement de La Reid

Ecole communale de La Reid Place du Marais 119 4910 Theux

Tel : 087 / 376261    E- mail : ZWMwMDIzMDFAYWRtLmNmd2IuYmU=

L’école de La Reid est située dans un écrin de verdure, au cœur du village, elle appartient à la commune de Theux.
Autrefois riche de son agriculture et de ses forêts, le village a su garder sa typicité rurale et sa convivialité.

L’équipe éducative et les membres du personnel

Fonctionnement de l’établissement Les garderies

Le matin de 7 h à 8 h 15 

Le soir de 15 h 30 à 18 h 

A partir de 8 h 10, une surveillance sera prévue dans la cour de récréation, avant cette heure tout enfant qui ne va pas à la garderie reste sous l’entière responsabilité de ses parents ou de la personne investie de l’autorité parentale.

Une étude gratuite est proposée de 15 h 30 à 16 h 30 le lundi, mardi, jeudi et vendredi.

Les classes maternelles (au nombre de quatre)

  • Accueil  -        1ère mat. 
  • 2ème mat. 
  • 3ème mat. 

Les classes primaires (au nombre de sept)

  • 1ère année 
  • 2ème année 
  • 3ème année 
  • 4ème année 
  • 5ème année 
  • 6ème année 

En fonction du nombre des élèves certaines classes sont ou seront dédoublées.

La direction de l’école est confiée à 

Madame Christine Giot-Polard. En son absence la gestion de l’école est confiée à Monsieur Michel Fabry.

Horaire

Lundi : 08 h 25 à 12 h 00 - 13 h 30 à 15 h 20.
Mardi : 08 h 25 à 12 h 00 - 13 h 30 à 15 h 20.
Mercredi : 08 h 25 à 12 h 00.
Jeudi : 08 h 25 à 12 h 00 - 13 h 30 à 15 h 20.
Vendredi : 08 h 25 à 12 h 00 - 13 h 30 à 15 h 20.

Cours de langue

En cinquième et sixième primaire un cours d’anglais sera donné deux heures par semaine.

L’obligation scolaire

Tout enfant âgé de six ans est tenu de se rendre à l’école tous les jours.
Toute absence d’un jour doit être justifiée via le document fourni par l’école.
Ce dernier document doit être rempli par les parents ou la personne investie de l’autorité parentale.
Toute absence de plus de deux jours doit être couverte par un certificat médical. Toute absence injustifiée d’au moins  9 demi- jours sera signalée à la D.G.E.O.

Le  droit à l’image

Lors de certaines activités, les enfants pourraient être photographiés ou filmés.
Les parents qui s’opposent à leur éventuelle utilisation ou diffusion dans le cadre des activités scolaires doivent le signaler par écrit à la direction dès le début de l’année en cours.

L’année complémentaire   (Décret Ecole de la réussite du 14-03-1995)

Si la nécessité d’accomplir une année complémentaire apparaissait, tout serait mis en œuvre pour y pallier. (Aide spécifique, différenciation, remédiation, …)
Dans le cas où l’équipe éducative juge cette année complémentaire judicieuse pour l’enfant tout sera préparé afin de l’aider. La spécificité du cas sera analysée afin de , mettre en place des stratégies nouvelles. Un dossier de type PIA sera tenu pour l’élève concerné.

Les frais scolaires

  • Les garderies du matin et du soir sont payantes.  0, 70 € par période.
  • 1ère période : de 7 h à 8 h 15 ;
  • 2ème période : de 15 h 30 à 16 h 45 ;
  • 3ème période : de 16 h 45 à 18 h. Pour cela des cartes de garderies sont en vente au prix de 7 €.
  • Les élèves de 5ème et 6ème années liront le JDE. Une participation de 15€ par abonnement est demandée à chaque élève.  Le prix étant de 40,90€  l’école prend en charge 25, 90 € par enfant.
  • La vente de potage ou d’une boisson fraiche au prix de 0,50 € chaque jour à midi.
  • Une participation maximum d’environ 30 € pourra être demandée afin d’organiser des activités supplémentaires :
    • Théâtre o Cinéma
    • Excursion

Si une activité extraordinaire se présentait un supplément pourrait être demandé.

Services offerts :

  • La commune de Theux  paie entièrement les déplacements et les entrées à la piscine (8 x pour chaque enfant)  de la 1ère à la  4ème année.
  • Le denier de l’école offre une calculette à la quatrième année, un dictionnaire à la cinquième et un séjour à la mer, entièrement gratuit, aux élèves de sixième année.

L’intégration des enfants à besoins spécifiques

La spécificité du cas sera analysée afin de  mettre en place des stratégies nouvelles.
Selon les cas et les possibilités, les évaluations traditionnelles avec report des points dans le bulletin ne seront pas systématiques. L’essentiel étant de donner confiance en ses pas à l’enfant qui en éprouve le besoin. En fonction des possibilités, une adaptation des horaires au rythme de travail de l’enfant pourra être envisagée.
La rencontre des parents sera privilégiée afin d’assurer un bon suivi et une bonne collaboration. …

Ce projet repose autant sur les droits que sur les devoirs de chacun !

Axe relationnel La citoyenneté responsable

  • le savoir vivre : des règles de vie sont construites dans chaque classe

                                le respect du Règlement d’Ordre Intérieur (R.O.I)

  • les comportements sociaux : le respect réciproque, …
  • les savoirs « être » : les règles de la bienséance seront inculquées, l’éducation au respect de soi (hygiène, alimentation saine, …)
  • la  rencontre des parents (Après le premier bulletin, à la demande, …)

Axe pédagogique

Pédagogie de l’école

Un esprit sain dans un corps sain.
Mens sana in corpore sano.  

Avec la pratique du sport et notamment de la natation de la 1ère à la 4èm année et si possible, étendre le cours de natation jusque la 6èmeprimaire. Nous comptons mettre tout en œuvre pour que ces cours soient dispensés jusqu’en sixième.

Tisser des liens entre les apprentissages en classe, la lecture et l’éducation physique.
Ex : la lecture de plan, les jeux d’orientation, le travail de la latéralité, le respect de consignes orales et écrites, la compréhension de fiches d’activités  ….

La lecture comme « moteur », lien des apprentissages.

La lecture est la base de la compréhension de tous les écrits.
Cette compréhension des textes doit être maitrisée au départ de situation de communication aussi bien dans les activités de lecture de textes que lors d’activités d’éveil, de mathématiques (lecture et compréhension des énoncés de problèmes) ou même d’éducation physique.

  1. Rendre les élèves avides de lecture, c’est-à-dire leur donner le goût de la lecture ;
  2. Rendre les élèves habiles, c’est-à-dire en faire des lecteurs performants, capables de lire vite tout en comprenant ; 3. Rendre les élèves critiques par rapport à ce qu’ils lisent.

Axe décrétal

  • Décret définissant les missions prioritaires de l’Enseignement fondamental.
  • Décret «  Ecole de la Réussite » article 6 – 8 et 12 (Cf doc. )
  • Projet éducatif et pédagogique de la commune de Theux.

Pour les instituteurs et les institutrices

  • Créer et utiliser des référentiels de sons, phonèmes et graphèmes de la maternelle jusque la 1ère, 2ème ,3ème primaires.
  • Aborder et fixer au maximum le respect des consignes avec l’utilisation de référentiel commun dès la mat.
  • Utiliser des mots « clés » identiques.
  • Pratiquer des jeux de lectures variés : Anagrammes Mots croisés Mots cachés, …
  • Amener les enfants à un niveau de lecture acceptable c’est-à-dire permettant une compréhension du message.
  • Utiliser la lecture pour parvenir à différents objectifs :
    • lire pour dire (théâtre)
    • lire pour se renseigner (JDE, Enquête, …)
    • lire pour comprendre (une recette, un mode d’emploi, …)
    • lire pour agir (effectuer une réservation, remercier des sponsors, obtenir quelque chose, …)
  • Donner le goût de lire  en prenant le temps : 

en maternelle de raconter les livres, en allant à la bibliothèque, …

en primaire de lire avec eux un même livre, en suscitant le débat et l’esprit critique, en allant à la bibliothèque, …

  • Pratiquer le soutien et développer l’esprit d’équipe en favorisant le travail par groupes de besoin.
  • Différencier et s’enrichir des différences de chacun.
  • Lire pour améliorer le registre du langage  le vocabulaire et pratiquer les différents registres de la langue.
  • Lire pour amener à la production d’écrits au sens large (c’est-à-dire la grammaire avec du sens, la conjugaison en situation et l’orthographe).

Un enfant n’écrit sans faute que s’il y trouve une raison, une utilité, … 

  • Elaborer des fardes de textes : différents types de texte : ….

Comme soutien et exemple lors de la production d’écrits ; de 1ère à 3ème et   de 4ème à 6ème  

Actions particulières pour mener les élèves vers le secondaire :

  • Eveil au secondaire : visite d’écoles,…
  • Accès au média : JDE, la presse écrite, …
  • Activités culturelles et sportives : théâtre,  exposition, ADEPS, ……
  • Citoyenneté : manifestations du 11 novembre, … 

                             Respect de l’hygiène corporelle, ….

  • Participation à la journée « Technitruck » et découverte de métiers en pénurie.

Les actions dynamisantes

  • les visites et excursions
  • le petit déjeuner « convivial »
  • la participation pour les enfants de 6ème année à l’activité Technitruck
  • l’initiation au code de la route avec l’APPER - les activités sportives : A.D.E.P.S.
  • le souper de l’école 
  • la marche de l’école 
  • le spectacle de la St Nicolas
  • la collaboration avec le P.S.E. , le C.P.M.S .
  • la rencontre et la découverte de la Z.I.P. des Hautes-Fagnes
  • la participation épisodique à des actions humaines, à des manifestations patriotiques
  • la fancy- fair
  • la découverte de notre patrimoine local : la Charmille- le Parc Animalier- le monument du Maquisard inconnu, ….
  • le printemps des sciences
  • le voyage à la mer en sixième année

Quelques pistes prélevées du décret »Missions » du 24-07-1997 pour élaborer un projet d’établissement  

Article 6. - La Communauté française, pour l'enseignement qu'elle organise, et tout pouvoir organisateur, pour l'enseignement subventionné, poursuivent simultanément et sans hiérarchie les objectifs suivants :

1° promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves;

2° amener tous les élèves à s'approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle;

3° préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d'une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures;

4° assurer à tous les élèves des chances égales d'émancipation sociale.

Article 8. - Pour atteindre les objectifs généraux visés à l'article 6, les savoirs et les savoir-faire, qu'ils soient construits par les élèves eux-mêmes ou qu'ils soient transmis, sont placés dans la perspective de l'acquisition de compétences. Celles-ci s'acquièrent tant dans les cours que dans les autres activités éducatives et, de manière générale, dans l'organisation de la vie quotidienne à l'école. A cet effet, la Communauté française pour l'enseignement qu'elle organise, et tout pouvoir organisateur, pour l'enseignement subventionné, veillent à ce que chaque établissement :

1° mette l'élève dans des situations qui l'incitent à mobiliser dans une même démarche des compétences transversales et disciplinaires y compris les savoirs et savoir-faire y afférents;

2° privilégie les activités de découverte, de production et de création;

3° articule théorie et pratique, permettant notamment la construction de concepts à partir de la pratique;

4° équilibre les temps de travail individuel et collectif, développe la capacité de consentir des efforts pour atteindre un but;

5° fasse respecter par chaque élève l'obligation de participer à toutes les activités liées à la certification organisée par l'établissement, et d'accomplir les tâches qui en découlent;

6° intègre l'orientation au sein même du processus éducatif, notamment en favorisant l'éveil aux professions et en informant les élèves à propos des filières de formation; 7° recoure aux technologies de la communication et de l'information, dans la mesure où elles sont des outils de développement, d'accès à l'autonomie et d'individualisation des parcours d'apprentissage;

8° suscite le goût de la culture et de la créativité et favorise la participation à des activités culturelles et sportives par une collaboration avec les acteurs concernés;

9° éduque au respect de la personnalité et des convictions de chacun, au devoir de proscrire la violence tant morale que physique et met en place des pratiques démocratiques de citoyenneté responsable au sein de l'école;

10° participe à la vie de son quartier ou de son village et, partant, de sa commune, et s'y intègre de manière harmonieuse notamment en ouvrant ses portes au débat démocratique.

Article 9. - La Communauté française, pour l'enseignement qu'elle organise, et tout pouvoir organisateur, pour l'enseignement subventionné, adaptent la définition des programmes d'études et leur projet pédagogique :

1° aux objectifs généraux de l'enseignement définis à l'article 6;

2° à l'apprentissage, à l'approfondissement et à la maîtrise de la langue française;

3° à l'apprentissage des outils de la mathématique;

4° à l'intérêt de connaître des langues autres que le français et, principalement, de communiquer dans ces langues;

5° à l'importance des arts, de l'éducation aux médias et de l'expression corporelle;

6° à la compréhension des sciences et des techniques et à leur interdépendance; 7° à la transmission de l'héritage culturel dans tous ses aspects et à la découverte d'autres cultures, qui, ensemble, donnent des signes de reconnaissance et contribuent à tisser le lien social;

8° à la sauvegarde de la mémoire des événements qui aident à comprendre le passé et le présent, dans la perspective d'un attachement personnel et collectif aux idéaux qui fondent la démocratie;

9° à la compréhension du milieu de vie, de l'histoire et, plus particulièrement, aux raisons et aux conséquences de l'unification européenne; 10° à la compréhension du système politique belge.

Article 10. - La Communauté française, pour l'enseignement qu'elle organise, et tout pouvoir organisateur, pour l'enseignement subventionné, veillent à

1° proscrire toute mesure susceptible d'instaurer une hiérarchie entre établissements ou entre sections et formes d'enseignement organisées dans l'enseignement secondaire; 2° considérer les différentes formes et sections comme différentes manières d'atteindre les objectifs généraux du décret;

3° assurer un accès égal à toutes les formations aux filles et aux garçons. Le passage entre sections et formes différentes d'enseignement

Article 12. - L'enseignement maternel poursuit tous les objectifs généraux fixés à l'article 6 et vise particulièrement à  

1° développer la prise de conscience par l'enfant de ses potentialités propres et favoriser, à travers des activités créatrices, l'expression de soi;

2° développer la socialisation;

3° développer des apprentissages cognitifs, sociaux, affectifs et psychomoteurs; 4° déceler les difficultés et les handicaps des enfants et leur apporter les remédiations nécessaires.

Article 15. - Chaque établissement d'enseignement permet à chaque élève de progresser à son rythme, en pratiquant l'évaluation formative et la pédagogie différenciée.

Dans l'enseignement ordinaire, l'élève amené à parcourir la deuxième étape de l'enseignement obligatoire en cinq ans plutôt qu'en quatre ou le premier degré de l'enseignement secondaire en trois ans plutôt qu'en deux peut suivre l'année complémentaire adaptée à ses besoins d'apprentissage dans le même établissement. Dans le cadre des dispositions fixées par le décret du 30 juin 2006 relatif à l'organisation pédagogique du premier degré de l'enseignement secondaire (inséré au 01/09/2008), le projet d'établissement visé à l'article 67 fixe les modalités selon lesquelles est organisé le parcours en trois ans du premier degré ou en cinq ans de la deuxième étape de l'enseignement obligatoire.

Article 63. - Le projet éducatif définit, dans le respect des objectifs fixés aux chapitres précédents, l'ensemble des valeurs, des choix de société et des références à partir desquels un pouvoir organisateur ou un organe de représentation et de coordination des pouvoirs organisateurs définit ses objectifs éducatifs.

Article 64. - Le projet pédagogique définit les visées pédagogiques et les choix méthodologiques qui permettent à un pouvoir organisateur ou un organe de représentation et de coordination des pouvoirs organisateurs de mettre en œuvre son projet éducatif.

Article 66. - Le Gouvernement pour l'enseignement de la Communauté française, chaque pouvoir organisateur pour l'enseignement subventionné élabore son projet éducatif et son projet pédagogique.

Il doit y avoir cohérence entre le projet éducatif et pédagogique d'un pouvoir organisateur qui a adhéré à un organe de représentation et le projet éducatif et pédagogique dudit organe.

Chaque pouvoir organisateur transmet son projet éducatif et son projet pédagogique à l'Administration dans le mois qui suit son approbation. Toute modification est également transmise dans les mêmes conditions. Le projet éducatif et le projet pédagogique sont fournis sur demande et peuvent faire l'objet d'un document unique.

Article 67. - Le projet d'établissement définit l'ensemble des choix pédagogiques et des actions concrètes particulières que l'équipe éducative de l'établissement entend mettre en oeuvre en collaboration avec l'ensemble des acteurs et partenaires visés à l'article 69, § 2, pour réaliser les projets éducatif et pédagogique du pouvoir organisateur.

Le projet d'établissement est élaboré en tenant compte :

1° des élèves inscrits dans l'établissement, de leurs caractéristiques tant culturelles que sociales, de leurs besoins et de leurs ressources dans les processus d'acquisition des compétences et savoirs;

2° des aspirations des élèves et de leurs parents en matière de projet de vie professionnelle et de poursuite des études;

3° de l'environnement social, culturel et économique de l'école;

4° de l'environnement naturel, du quartier, de la ville, du village dans lesquels l'école est implantée. Lorsqu'il s'agit d'un établissement ordinaire, le projet d'établissement fixe les choix pédagogiques et les actions prioritaires mises en oeuvre pour favoriser l'intégration des élèves issus de l'enseignement spécialisé. Le projet d'établissement est un outil pour atteindre les objectifs généraux et les objectifs particuliers du décret ainsi que les compétences et savoirs requis. Dans l'enseignement fondamental, le projet d'établissement établit la manière selon laquelle est favorisée la communication entre l'élève, les personnes investies de l'autorité parentale ou qui assument la garde en droit ou en fait du mineur soumis à l'obligation scolaire et le personnel enseignant, auxiliaire d'éducation, psychologique, social et paramédical.

Article 68. - Tout établissement dispose d'un projet d'établissement. Celui-ci est adapté au moins tous les trois ans. L'élaboration du projet d'établissement se fonde notamment sur des propositions remises par les délégués du pouvoir organisateur au Conseil de participation.

Article 70. - Le projet d'établissement et ses modifications ultérieures sont soumis pour approbation au pouvoir organisateur dans l'enseignement subventionné, au Ministre, dans l'enseignement de la Communauté française, selon les délais fixés par le Gouvernement.

Article 71. - Le pouvoir organisateur transmet le projet d'établissement à l'Administration dans le mois qui suit son approbation. Toute modification du projet d'établissement est également transmise dans les mêmes conditions. Le projet d'établissement est fourni sur demande.