Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / MA COMMUNE / Services communaux / Urbanisme - Environnement / Environnement / Actualités / Arbres fruitiers en péril !
Actions sur le document

Arbres fruitiers en péril !

Arbres fruitiers en péril !

 

 

Jadis gloires de nos régions, les vergers sont en train de disparaître peu à peu de notre paysage. Parmi les nombreuses causes de disparition, il y a l’âge bien sûr, mais aussi les maladies, dont deux qui affectent particulièrement les poiriers, la rouille grillagée et le feu bactérien.
Depuis quelques années, les poiriers se retrouvent couverts de taches orange et perdent leurs fruits avant maturité. Ce sont les symptômes de la rouille grillagée, champignon qui a la particularité de vivre sur deux hôtes différents.
L’hôte principal est le genévrier, sur lequel le champignon vit en permanence sans lui nuire. Au printemps, le champignon forme des amas gélatineux orange, très visibles, et se dissémine sur des distances impressionnantes (1 km) pour infecter les poiriers présents dans ce rayon. Le cycle se poursuit durant l’été sur les feuilles de poiriers avant que les spores, libérés par les protubérances verruqueuses apparues sur la face inférieure, ne retournent sur le genévrier pour recommencer le cycle l’année suivante. Il est important de savoir qu’un poirier redevient sain en hiver, donc ne le coupez pas ! Cherchez plutôt l’hôte principal (Juniperus) qui se trouve près de chez vous pour le supprimer, cela brisera le cycle du champignon et permettra de retrouver un poirier en bonne santé l’année d’après ! Un petit geste pour la nature de chez nous !
Le feu bactérien fait également son retour. Il s’attaque à toute la famille des rosacées (poiriers, pommiers, aubépines,…). Les symptômes se caractérisent par le feuillage qui prend un aspect brûlé, mais reste accroché aux branches. Il est surtout présent dans les haies d’aubépines non entretenues et se déplace par contact (oiseaux, insectes, outils de taille,…). Seules la vigilance et la prévention permettront d’enrayer la progression de cette redoutable bactérie. Par précaution, tailler vos haies d’aubépines entre le 1er novembre et le 1er mars et désinfecter vos outils avec de l’alcool à brûler ou du déttol.
 

Pour tout contact ou renseignements, visitez le blog http://rouillegrillage.blog4ever.com ou contactez l’asbl Profruit, le technicien mis en place par la province de Liège pourra répondre à vos questions (04/3771270 ou aW5mb0Bwcm9mcnVpdC5iZQ==).

 

Rouille grillagée sur poirierGenévrier sensible à la rouille grillagée  Feuilles brûlées par le feu bactérien 

Sous mots clés standards ,